Sous le thème phare « Transformer », l’évolution de l’alimentation est mise en gros plan à Anuga 2021

Eingang Süd

Le Covid-19 a un impact durable sur la vie des gens et a montré clairement que des changements ayant une incidence significative peuvent se produire soudainement. La pandémie a un effet de loupe sur les points faibles de la politique de santé ainsi que sur les fragilités économiques et sociales. La volatilité du système alimentaire et des écosystèmes, déjà visible à l’échelle mondiale avant la pandémie de coronavirus, mais aussi la nécessité d’un changement planétaire n’en sont que plus évidentes. C’est ce que confirme également une enquête représentative auprès des exposants et des visiteurs d’Anuga 2019 montrant que 60 % d’entre eux considèrent que la branche se trouve confrontée à un changement significatif. Il s’agit de savoir non plus seulement comment nourrir à l’avenir quelque 10 milliards d’êtres humains, mais comment parvenir à une transformation durable du régime alimentaire à l’aide de la numérisation et du progrès technologique, compte tenu des défis climatiques.

Transformer

Les organisateurs d’Anuga sont conscients de ce bouleversement. Voilà pourquoi, sous le thème phare « Transformer », l’évolution de l’alimentation y est mise en gros plan cette année. Le plus grand salon mondial des produits alimentaires et des boissons se définit comme un réseau d’affaires international et une plateforme centrale de communication. Il accompagne activement le processus de transformation et aide la branche à assurer sa réussite économique et à l’inscrire dans la durée.

« Nous voyons que la transformation du régime alimentaire s’effectue non seulement au niveau de l’agriculture, de la production d’aliments et de boissons ou encore des chaînes mondiales d’approvisionnement et de valeur mais qu’elle implique également une modification des habitudes alimentaires et un changement de comportement de la part des consommateurs. À cela s’ajoutent des défis actuels tels que les restrictions à l’exportation et aux voyages, la demande accrue de produits bénéfiques pour la santé, la quasi-paralysie du marché de la restauration hors domicile et un difficile équilibre entre différents systèmes, à savoir entre mondialisation et démondialisation ou entre produits convenience, développement durable et zéro déchet. Anuga 2021 proposera dans ce contexte de nouveaux formats rendant visibles les nombreux processus de transformation », a déclaré Stefanie Mauritz, directrice du salon.

Outre les 10 salons spécialisés, la nouvelle plateforme numérique Anuga@home qui a déjà été annoncée et s’ajoutera au salon en présentiel, d’où l’édition 2021 en format hybride, ouvrira également de nouvelles pistes et nourrira l’inspiration. Les clients d’Anuga peuvent ainsi opter pour une visite du salon sans y être physiquement présents. Tables rondes, séminaires en ligne, présentations d’entreprises et de produits, café virtuel – chacun trouve ce qui lui convient. Il y a donc une plateforme où se réunissent des experts et des décideurs de divers secteurs pour discuter et identifier ensemble de nouvelles pistes durables pour le secteur de l’agroalimentaire et des boissons.

Tendances food et thèmes mis en avant

Le processus de transformation de la branche se reflète notamment dans les tendances food et les thèmes mis en avant à Anuga 2021. Il est manifeste que l’industrie agroalimentaire et des boissons fait face aux défis engendrés par le changement en développant de nouvelles approches et en proposant des produits innovants. Le développement durable, la santé et la numérisation font partie des mégatendances, ce qu’a également confirmé une enquête représentative auprès des exposants et des visiteurs d’Anuga 2019. À cela s’ajoutent des tendances food comme comme celles que représentent les protéines des substituts de viande, le Clean Label, les produits convenience et le snacking, les aliments « exempts de » et bons pour la santé, les protéines ou aliments à base de produits végétaux, les superaliments et les céréales anciennes, les produits ou les emballages durables et les thèmes mis en avant que sont les produits halal, casher, gastronomiques, les spécialisés et les marques de distributeur.

Résultat intermédiaire positif pour Anuga

Anuga fait actuellement état d’un bilan intermédiaire positif : quelque 4 000 entreprises de 91 pays se sont déjà inscrites et d’autres inscriptions sont attendues, notamment de la part de participants nationaux. En raison de la pandémie, Anuga 2021 ne comptera pas autant d’exposants internationaux que les éditions précédentes. Néanmoins, les 10 expositions partielles sont assurées d’avoir lieu dans l’ensemble du bâtiment de la foire de Cologne. Les dix plus grandes participations nationales proviennent de Belgique, de France, d’Allemagne, de Grèce, d’Italie, des Pays-Bas, de Pologne, d’Espagne, de Turquie et des États-Unis.

Anuga se déroule du 9 au 13 octobre à Koelnmesse. Plus d’informations sur www.anuga.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*